Présentation du projet

Déconsommateur Projet

La consommation : voilà bien le paradigme incontournable, l’alpha et l’oméga de notre civilisation. Et pourtant… Un grand nombre de citoyens estiment que le mode de vie qu’elle suppose et les moyens de production qu’elle implique sont néfastes, tant pour la planète que pour les individus.

En effet, il n’est plus à prouver que la logique du « toujours plus » et du « tout-jetable » provoque l’épuisement des ressources naturelles et une pollution endémique à l’échelle mondiale. D’autre part, une vie centrée sur les biens matériels s’accompagne presque toujours de mal-être et aboutit bien souvent à des situations inextricables – comme le surendettement ou la dépendance à un emploi que l’on déteste…

Bien qu’elle ne soit pas la cause unique de nos malheurs individuels ou collectifs, la consommation fait assurément partie de l’équation. La réfréner et, à terme, s’en affranchir, représente un des grands défis de notre époque. Participer à cet effort n’est pas seulement bon pour vous, il s’agit aussi une décision bénéfique pour votre entourage et même – dans une certaine mesure – pour l’humanité tout entière. En adoptant un mode de vie moins centré sur le consumérisme, vous ouvrez la porte à de nombreux bienfaits, parmi lesquels :

– une alimentation plus saine,
– une meilleure santé physique et psychique,
– des relations plus enrichissantes,
– une plus grande indépendance vis-à-vis des multinationales et des institutions,
– une baisse (très) importante de vos dépenses,
– la possibilité de consacrer (beaucoup) moins de temps au travail et (beaucoup) plus de temps à des loisirs enrichissants ainsi qu’ à vos proches,
– un plus grand respect de l’environnement,
– un cadre de vie idéal pour vous et votre famille,
– etc., etc., etc.

Telles sont les raisons qui m’ont mené à créer le déconsommateur. Avec ce blog, je souhaite partager avec vous questionnements, espoirs et solutions. Car je suis convaincu qu’ensemble, nous pouvons apprendre de nos erreurs et avancer dans la bonne direction. Bien entendu, il existe déjà de nombreuses pistes : la permaculture, le minimalisme, la simplicité volontaire, le localisme, les énergies vertes, le boycott citoyen, le survivalisme, l’approche « zéro-déchet », la décroissance, le végétarisme et bien d’autres encore…

Mais il n’est pas évident de se repérer dans cette profusion de réponses parfois contradictoires… et encore moins de faire ses premiers pas vers un mode de vie plus simple et plus sain ! C’est pourquoi ce site aborde non seulement des réflexions théoriques, mais aussi et surtout des conseils concrets, des gestes petits ou grands à réaliser au quotidien pour progresser sur la voie de la sobriété économique et écologique. Vous l’avez compris, mon but est d’explorer, avec vous, les alternatives.

Je crois que face aux grands défis de ce siècle, les véritables progrès que nous devons faire ne sont pas tant technologiques que pratiques et moraux. Ainsi, les chemins vers ces nouveaux choix de vie représentent à mes yeux – bien plus que le développement des neurosciences ou la colonisation du système solaire – l’enjeu essentiel de notre aventure commune dans les décennies à venir.

d2f194212716fe269f46b13f4a21a3ae::::::